Londres se dote d’une nouvelle autorité de sûreté nucléaire

Le 10 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Ce n’est pas une surprise: le Royaume-Uni se prépare, un peu difficilement il est vrai, à relancer la construction de centrales nucléaires.

Pour accompagner ce long et délicat processus, Londres va également se doter d’une autorité de sûreté nucléaire renforcée.

 

Devant, officiellement, être porté sur les fonds baptismaux le 1 er avril prochain, l’Office for Nuclear Regulation (ONR) sera une autorité indépendante.

 

Elle intégrera l’Inspection des installations nucléaires (NII, qui dépendait jusqu’à présent du Health and Safety Executive), l’Office pour la sécurité du nucléaire civil (OCNS) et l’Office britannique pour la sûreté (UKSO). Elle absorbera aussi l’équipe chargée, au sein du ministère des transports, des transports de matériels radioactifs (TRMTT).

 

Semblable à l’Autorité de sûreté nucléaire française, ce bel édifice doit encore être approuvé par le Parlement de sa Majesté pour pouvoir ouvrir ses portes.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus