Londres présente ses 4 axes de gestion des déchets

Le 08 avril 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Contrairement aux Français, les Britanniques ne devront pas se prononcer sur trois axes de gestion des déchets à vie longue, mais sur quatre. Lundi, le Comité britannique pour la gestion des déchets radioactifs (le CORWM selon l’acronyme anglais) a rendu son pré-rapport présentant toutes les voies possibles. Après 18 mois d’études, on pouvait s’attendre à mieux. Les experts ont étudié les 15 solutions techniquement possibles (envoi dans l’espace, injection dans la roche, stockage dans la glace, dispersion dans l’océan, stockage géologique, entreposage, etc.). Après en avoir éliminé la plupart pour des raisons juridiques (mer, espace), le CORWM en a retenu quatre: le stockage géologique (entre 300 et 2.000 mètres de profondeur) définitif ou réversible, l’entreposage en sub-surface des déchets à vie courte et l’entreposage des autres déchets. Le collège d’experts devra rendre aux autorités anglaises, galloises, écossaises et d’Irlande du Nord son rapport définitif d’ici à l’été. C’est-à-dire après les élections générales du 5 mai. Selon le ministère de l’Environnement (le Defra), les Britanniques devront gérer 470.000 mètres cubes (m3) de déchets, dont 2.000 m3 à haute activité, 349.000 m3 à moyenne activité, 33.000 m3 à faible activité, 74.935 m3 d’uranium, 4.260 m3 de plutonium et 10.012 m3 de combustible usé.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus