Londres pourrait renoncer à vendre ses forêts

Le 17 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Mercredi 16 février, lors d’une séance de questions parlementaires, le Premier ministre britannique a laissé entendre qu’il pourrait revenir sur le projet de céder 258.000 hectares de forêts publiques.

 

Interpelé par le leader travailliste Ed Milliband, David Cameron a admis que ce programme, porté par la secrétaire à l’environnement Caroline Spelman, ne lui plaisait guère.

 

Histoire de ne pas paraître changer de cap, le locataire du 10 Downing Street a toutefois rappelé que ce projet faisait, pour le moment, l’objet d’une concertation [ JDLE] et qu’il n’avait rien de définitif.

 

En attendant que le gouvernement fasse sa religion, le ministère de l’environnement, de l’alimentation et des affaires rurales a annoncé en début de semaine suspendre toute vente de bois et de forêts publics.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus