Londres et Oslo se partagent la mer du Nord

Le 26 août 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Si la Méditerranée était la Mare nostrum des Romains, la mer du Nord pourrait devenir un condominium britannico-norvégien. Du 24 au 27 août se tient à Stavanger (Norvège) le salon One North Sea. L’occasion pour les gouvernements de Londres et d’Oslo de rappeler leurs ambitions communes.

 

Les deux royaumes entendent ainsi poursuivre leur partenariat pour dynamiser la production de gaz et de pétrole sous-marins. Ce qui inclut d’accroître leur collaboration en matière de lutte contre les marées noires. Côté renouvelables, priorité est donnée aux études de faisabilité de raccordement aux réseaux de transport d’électricité des futures grandes fermes éoliennes offshore. Les deux capitales souhaitent également renforcer leur interconnexion électrique. Des travaux dédiés à National Grid et à Statnett, les deux gestionnaires de réseau de transport de courant.

 

Last but not least, Grande-Bretagne et Norvège entendent toujours faire de la mer du Nord l’exutoire du gaz carbonique de leurs industries. Selon une étude commandée par laNorth Sea Basin Task Force, le sous-sol de la mer des Vikings pourrait stocker jusqu’à 450 millions de tonnes de CO2 par an. Soit l’équivalent des émissions françaises.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus