Londres envisage de restreindre la mise en décharge

Le 22 mars 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Secrétaire à l’environnement britannique a rendu public, jeudi 18 mars, un livre blanc sur la valorisation matière des déchets. Ce document, qui n’est pour le moment qu’une base de concertation, recense les moyens d’accroître le recyclage de papier-cartons, métaux, bois, verre, plastiques, déchets électriques et électroniques, voire de reliefs de repas. L’une des solutions prônées par le ministère de l’environnement (Defra, selon l’acronyme anglais) est de restreindre les possibilités de mise en décharge de ces résidus. Le Defra rappelle qu’une tonne d’aluminium recyclé peut être vendue jusqu’à 850 livres (950 euros) à un fondeur. Ouverte le 18 mars, la consultation doit s’achever le 10 juin prochain.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus