Loi américaine sur la chimie verte

Le 15 mars 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
chimie
chimie
La Chambre des représentants américaine (1) vient d'approuver un projet de loi sur la chimie verte (402 voies pour, 14 contre). Le projet est soutenu par de puissants groupes de chimie et lobbies comme la Société américaine de chimie (2), Dupont et Pfizer. La loi (3) définit la chimie verte comme l'ensemble des «produits et des processus chimiques qui réduisent ou éliminent l'utilisation et la production de substances dangereuses, tout en fabriquant des produits de haute qualité grâce à des processus de fabrication sûrs et efficaces». Le financement provient de la Fondation nationale pour la science (4) qui donnera 7 millions de dollars (5,2 millions d'euros) pour l'année fiscale 2006, de même que le Département de l'énergie (7 millions de dollars) et l'Agence de protection de l'environnement (5). L'Institut national des standards et de la technologie (6) devra participer à hauteur de 5 millions de dollars (3,7 millions d'euros). Ces fonds financeront des subventions pour des projets réunissant des universités, des industriels et des organisations non gouvernementales, et faisant la promotion de la chimie verte dans les écoles, et la collecte et la diffusion des informations recueillies.



(1): House of representatives

(2): American chemical society

(3): "Green chemistry research and development act 2005"

(4): National science foundation

(5): Environmental protection agency ou EPA

(6): National institute of standards and technology



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus