Linky: vers un protocole de mesures sur les rayonnements?

Le 10 mars 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le compteur Linky, bientôt mesuré?
Le compteur Linky, bientôt mesuré?

Reprise du dialogue entre ErDF et des élues qui s’inquiètent des effets sanitaires du compteur Linky. Une campagne de mesures, dont le protocole serait établi conjointement, pourrait être prochainement menée.

C’est par un communiqué enthousiaste que Michèle Rivasi et Laurence Abeille ont salué leur rencontre du mardi 7 mars avec des représentants d’ErDF. L’eurodéputée et la députée, toutes deux écologistes, ont relayé les «nombreuses interrogations sur les niveaux d'ondes et la nature des fréquences utilisées par Linky» et affirment avoir obtenu l'accord du distributeur «d'organiser une rencontre avec ErDF, l'Agence nationale des fréquences (ANFR), le Centre de recherche et d'information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem) et d'autres laboratoires pour élaborer un protocole de mesures avec les parties prenantes, organiser une campagne de mesures avec les différents laboratoires et publier les résultats obtenus».

 

Quid de l’expertise en cours, menée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) sur le même sujet et dont les conclusions sont attendues pour fin 2016? Pas de concurrence, assure-t-on dans l’entourage des élues, mais une démarche parallèle qui vise à obtenir le plus rapidement possible des chiffres, pour les interpréter et répondre aux interrogations sociétales croissantes.

Car les potentiels effets sanitaires du ‘compteur intelligent’ ne cessent d’inquiéter. Le nombre de maires prenant des délibérations anti-Linky et de particuliers refusant leur pose augmente sur tout le territoire. Laurence Abeille assure que la filiale d’EDF «a confirmé la possibilité pour les personnes électro-hypersensibles de refuser ce compteur, quand il est à l'intérieur de leur habitation. A la demande de ces personnes, une expertise pourra être menée sur place, pour évaluer les niveaux d'émission». Enfin, les députées affirment avoir obtenu que puisse être donnée, «en temps réel, la consommation d'électricité pour que les consommateurs puissent mieux la maîtriser au moyen d'une connexion filaire du Linky avec un écran». Contacté, ErDF n'a pas donné suite.

 

 

 

RAPPEL

En 2013, le rapport «Radiofréquences et santé» de l’Anses abordait la technologie des courants porteurs en ligne (CPL). Il rappelait que le principe de cette technologie consiste à «superposer au signal électrique 50 hertz un autre signal modulé à plus haute fréquence (bande 1,6 à 30 MHz) et de faible énergie. (…) Ce deuxième signal se propage sur l'installation électrique et peut être reçu et décodé à distance». L’Agence soulignait «qu’il n'existe pas encore de réglementation précise quant aux rayonnements des dispositifs mettant en œuvre des équipements et les réseaux CPL. Des travaux normatifs sont en cours mais les résultats n'ont pas encore été publiés».

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus