Linky au tribunal

Le 30 novembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'ONG Robin des toits, qui dénonce le risque sanitaire des ondes électromagnétiques, a annoncé mercredi 30 novembre avoir déposé un recours en Conseil d'Etat contre la généralisation du nouveau compteur électrique Linky décidée par le gouvernement en septembre.
 
L'association fait valoir «quatre défauts majeurs» dans cette décision, indique-t-elle dans un communiqué, avec des arguments d'ordre sanitaire, mais également juridiques et économiques contre le compteur communicant qui doit permettre de suivre en temps réel la consommation électrique.
 
Elle reproche notamment«l'absence d'étude d'impact des conséquences en termes d'exposition de la population aux champs électromagnétiques»,cheval de bataille de l'association contre les antennes de téléphonie mobile.
Sans émettre d'onde radio, le compteur Linky utilise la technologie du courant porteur en ligne (CPL), qui transporte les données via les lignes électriques en émettant de très faibles quantités d'ondes électromagnétiques lesquelles, selon ERDF (filiale d'EDF), ne sont absolument pas dangereuses car 1.500 à 2.000 fois inférieures au seuil sanitaire fixé au niveau européen.
 
Une fois rassemblées dans un poste électrique de quartier, les données sont ensuite envoyées à un centre de traitement par la norme GPRS, celle utilisée dans la téléphonie mobile.
 
Selon Robin des toits, le compteur Linky pourrait également violer la loi relative à l'informatique et aux libertés«avec une collecte et un traitement de données présentant un caractère excessif, eu égard à la vie privée, par rapport à la finalité recherchée».
Enfin, la généralisation de Linky contreviendrait au Code des marchés publics du fait de l'absence d'appel d'offres pour établir le prototype, et au droit de propriété des collectivités si les compteurs devenaient la propriété du distributeur d'électricité ERDF au détriment des collectivités, ce qui n'est pas prévu pour le moment.
 
Robin des toits appelle les collectivités et les opposants au projet à s'associer à son recours.
 
Le ministre de l'énergie Eric Besson a annoncé le 28 septembre l'installation, à partir de 2013 et d'ici 2018, de 35 millions de nouveaux compteurs électriques Linky, en promettant que ce vaste chantier estimé à 4,3 milliards d'euros serait gratuit et bénéfique pour le client et pas seulement pour ERDF [JDLE].
 
Mais le dossier prend du retard, notamment parce que la question du financement par ERDF n'a toujours pas été tranchée.
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus