Limeil-Brévannes: appel clément pour l’ancien gérant

Le 18 septembre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les travaux ont duré un an
Les travaux ont duré un an
?RF/Faustine Calmel

L’ancien gérant du centre de tri de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne), responsable d’avoir abandonné une montagne de déchets de 200 mètres de large et de 25m de haut, a vu sa peine réduite. La Cour d’appel de Paris l’a en effet condamné ce 18 septembre à 10.000 euros d’amende et à une contravention de 1.000€, les deux avec sursis. Patrick Bueno devra également verser 1.000 euros aux communes de Limeil-Brévannes et de Valenton pour les frais de justice engagés.

L’ancien gérant de LGD Développement avait été condamné le 1er juillet, par le tribunal correctionnel de Créteil, à une peine de 18 mois d’emprisonnement avec sursis et à plus de 17.000€ de dommages-intérêts.

Pour rappel, la société s’était installée sur la commune sans autorisation en 2002. Elle a ensuite été placée en liquidation judiciaire en novembre 2010, laissant derrière elle 150.000 mètres cube de déchets de chantiers du bâtiment et des travaux publics (BTP) dont 700 tonnes de déchets amiantés.

La montagne de déchets a quant à elle disparu depuis fin avril 2012, suite aux opérations de mise en sécurité du site et de déstockage, d’élimination et d’évacuation des déchets pilotées par l’Agence de l’environnement depuis mai 2011 (voir JDLE). Il aura fallu plus d’un an pour en venir à bout, avec une facture estimée à 19M€ selon la préfecture du Val-de-Marne. L’Etat a prévu de se retourner contre les sociétés qui ont contracté avec LGD Développement.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus