Life + 2011, c’est parti

Le 02 mars 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La Commission européenne a lancé le 26 février l'appel à propositions pour Life+ 2011. Pas moins de 267 millions d’euros ont été débloqués pour ce programme qui «finance des actions contribuant au développement et à la mise en œuvre de la politique et de la législation communautaires dans le domaine de l'environnement».

En 19 années d’existence, L’Instrument Financier pour l’Environnement a permis le montage de plus de 3.000 projets en Europe, dont 284 en France (dans le JDLE).

En 2011, le budget global pour les subventions d'aide aux projets au titre de LIFE+ s'élève plus précisément à 267.431.506 EUR. 50% au moins de ce montant sera alloué à des mesures en faveur de la protection de la nature et de la biodiversité. La France bénéficie d’une ligne de crédit de 27.037.254 euros.

«Les propositions dans le cadre d'un des trois volets du programme, à savoir nature et biodiversité, politique de l'environnement et gouvernance, ainsi qu'information et communication, sont les bienvenues», précise la Commission dans un communiqué du 1er mars.

Les projets du volet Nature et biodiversité visent à améliorer l'état de conservation des espèces et des habitats menacés (directives «oiseaux» et «habitats»). Le taux maximal de cofinancement peut atteindre jusqu'à75 % pour les espèces prioritaires, mais il est normalement de l'ordre de 50%.

Les projets Politique et gouvernance en matière d'environnement sont novateurs ou pilotes. «Ils contribuent au développement de stratégies, de technologies, de méthodes et d'instruments dans de nombreux domaines, y compris l'air, l'eau, les déchets, le climat, le sol et l'agriculture». Ils peuvent bénéficier d'un co-financement maximal de 50 %.

Enfin, les projets LIFE+ Information et communication portent sur l'organisation de campagnes de communication et de sensibilisation sur des questions d'environnement, de protection de la nature ou de préservation de la biodiversité, ainsi que sur des projets concernant la prévention des feux de forêt (campagnes de sensibilisation, formation spécialisée).

Les propositions de projets doivent être remises aux autorités nationales compétentes avant le 18 juillet 2011. Elles doivent être transmises à l'autorité nationale de l'État membre dans lequel le bénéficiaire est enregistré (en France il s’agit du ministère en charge de l’écologie). Les autorités nationales les soumettront ensuite à la Commission avant le 9 septembre 2011.

La Commission a annoncé parallèlement, dans un communiqué du 1er mars, qu’elle allait consacrer un montant supplémentaire de 2 millions d’euros à la conservation et à l'utilisation durable de la biodiversité et des services écosystémiques dans les régions ultrapériphériques et les pays et territoires d'outre-mer (régime «Best»).

Ce soutien financier était, à l'origine, une initiative du Parlement européen. Les fonds permettront de financer la désignation et la gestion de zones protégées ainsi que la remise en état des écosystèmes dégradés, et favoriseront les solutions naturelles pour lutter contre le changement climatique, y compris la restauration des mangroves et la protection des récifs coralliens.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus