Lien entre Parkinson et exposition aux pesticides

Le 27 mai 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
agriculture
agriculture
Selon le New Scientist, plus une personne est exposée aux pesticides, plus le risque est élevé qu'elle développe la maladie de Parkinson, une pathologie qui atteint le système nerveux. Ce résultat provient du projet appelé Geoparkinson réalisé dans le cadre du cinquième programme cadre de recherche, de développement technologique et de démonstration (PCRD) de la Commission européenne. L'étude menée par Anthony Seaton, de l'université d'Aberdeen (Grande-Bretagne) a porté sur 3.000 personnes installées en Ecosse, en Italie, en Suède, en Roumanie, et à Malte. 767 avaient la maladie de Parkinson, 1989 appartenaient au groupe témoin. Les jardiniers amateurs faiblement exposés aux pesticides ont 9% plus de risque de développer la maladie que les non utilisateurs, et les agriculteurs (avec une exposition forte) 43% plus de risque. L'étude a en outre montré que le risque augmente de 350% lorsque l'histoire familiale est déjà marquée par la maladie.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus