Lien entre le diabète et l’arsenic dans l’eau

Le 22 août 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’exposition à de l’arsenic via l’absorption d’eau, y compris à de faibles concentrations, serait associée à une augmentation du risque de développer un diabète de type 2. C’est ce qu’affirme une équipe de recherche américaine de l’école de santé publique John Hopkins Bloomberg. L’étude publiée le 20 août dans le Journal of the american medical association (Jama) (1) a consisté à analyser la présence d’arsenic dans l’urine de 788 adultes américains ayant participé à une vaste enquête nationale (NHANES) menée entre 2003 et 2004.

Chez les sujets souffrant d’un diabète de type 2, la teneur en arsenic est supérieure de 26% à celle mesurée chez les sujets n’ayant pas développé cette maladie. Par ailleurs, 20% des adultes ayant les teneurs en arsenic les plus élevées ont 3,6 fois plus de risque de souffrir d’un diabète de type 2 que les 20% d’adultes présentant les plus faibles teneurs. «Bien que de futures études soient nécessaires pour déterminer si ce lien est causal, les résultats s’ajoutent aux préoccupations existantes concernant les conséquences pour la santé sur le long terme d’expositions faibles à modérées à l’arsenic inorganique», a déclaré Ana Nava Acien, auteure principale de l’étude. Selon cette étude, l’exposition à l’arsenic via l’eau potable étant une réalité mondiale, clarifier le rôle joué par cette substance dans l’apparition d’un diabète est une priorité de recherche en santé publique.

Environ 13 millions personnes aux Etats-Unis vivent dans des zones où la concentration en arsenic inorganique dans l’eau potable dépassent les normes nationales (10 parties par milliard), indique un communiqué de l’école de santé publique de John Hopkins Bloomberg. La farine et le riz peuvent aussi contenir de l’arsenic inorganique en faibles quantités, notamment lorsque les matières premières viennent de zones où le sol ou l’eau sont pollués à l’arsenic. L’étude a tenu compte de facteurs tels que l’indice de masse corporelle et les composés arséniés que l’on peut trouver dans les fruits de mer.

(1) «Arsenic exposure and prevalence of type 2 diabetes in US adults», Ana Navas-Acien et al., vol. 300 n°7, 20 août 2008


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus