Lien entre l'augmentation du cholestérol et l'APFO?

Le 18 janvier 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dupont vient d'annoncer les résultats de la première phase de l'étude sanitaire sur l'impact des acides perfluorooctanoïques (APFO), une substance chimique fabriquée pour créer du Téflon. Selon le groupe de chimie américain, les études scientifiques n'ont pas montré de corrélation entre l'exposition à l'APFO et les marqueurs de leucémie, de cancer de la prostate et de myélome. Les résultats proviennent de 62 échantillons de sang et d'urine prélevés parmi les 1.000 employés de l'usine de Washington Works. Seule est à noter, une augmentation du taux de triglycérides et du cholestérol de 10% chez les individus ayant une concentration d'APFO supérieure à 1.000 parties par milliard (ppb), soit un taux 200 fois supérieur à celui de la population générale. Toutefois, les scientifiques ne savent pas si l'APFO est à l'origine de cette augmentation. Les recherches scientifiques mises en place font suite à l'accord trouvé en septembre dernier. Dupont s'est engagé à conduire des études épidémiologiques sur l'APFO. Et l'enjeu est de taille puisque le chimiste s'est engagé à financer un programme médical de 235 millions de dollars (180 millions d'euros) si les études concluent à un risque sanitaire dû à l'exposition à l'APFO. Dupont continue à affirmer que la molécule ne présente aucun risque sanitaire, mais la société est accusée d'avoir caché des informations sur ses effets sur la santé lors des années 1980 et 1990. Les riverains des usines ainsi que l'EPA poursuivent actuellement en justice Dupont à ce sujet.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus