Libéralisation de la collecte: Dublin fait marche arrière

Le 11 mars 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une querelle oppose actuellement le conseil qui administre la région de Dublin et le Medef irlandais –Ibec- concernant l’accès des sociétés au marché de la collecte des déchets ménagers de la région constituée de 4 autorités locales (l). Le conseil a en effet décidé de reprendre sous sa responsabilité la collecte de ces déchets.

Depuis un an, une centaine de sociétés privées avaient investi ce marché, ce qui avait abouti à une situation «non soutenable» selon le conseil. Deux ou trois entreprises pouvaient être en concurrence dans le même lotissement, parcourant les mêmes itinéraires pour collecter les déchets et créant des nuisances pour l’environnement.

Les pouvoirs publics de Dublin assurent s’être renseignés sur les conséquences juridiques de cette décision et avoir informé la Commission. Cependant Ibec, «extrêmement désappointé», estime que ce retour au monopole va «presqu’entièrement exclure le secteur privé» du marché. Le conseil va revoir les permis des sociétés collectant actuellement les ordures ménagères. Or, il collecte aussi une partie des déchets, ce qui crée un conflit d'intérêt.

Le patronat évalue à 30 millions d’euros le coût de cette décision pour les foyers de la capitale irlandaise. Selon lui, sur une population de 390.000 foyers, 30.000 avaient choisi le secteur privé, et économisaient entre 100 et 125 euros par an.

Ce litige s’inscrit dans un plan du conseil qui prévoit d’atteindre un taux de recyclage de 59% d’ici 2010.


(1) La ville de Dublin, et les trois comtés périphériques Dun Laoghaire-Rathdown, Fingal et South Dublin


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus