Liban: l'ONU alerte sur les conséquences environnementales

Le 25 janvier 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Alors que débute jeudi 25 janvier à Paris la conférence internationale d'aide au Liban, le Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue) a rédigé un rapport en vue d'alerter la communauté internationale sur l'état du pays. Gestion des décombres occasionnés par le conflit, réparation des installations hydrauliques, nettoyage des terrains agricoles minés et impraticables pour les agriculteurs, destruction des bombes à fragmentation non explosées: la liste dressée par les 12 experts du Pnue en déplacement au Liban du 30 septembre au 21 octobre dernier  est longue. «La plupart des industries et des complexes industriels qui ont été bombardés, dont la centrale électrique de Jiheh au sud de Beyrouth, ont entraîné lors de leur explosion la propagation d'un grand nombre de substances toxiques», affirme le Pnue, qui demande qu'une action urgente soit entreprise pour arrêter cette propagation.

Le rapport insiste également sur la nécessité de nettoyer les décombres des hôpitaux et des cliniques, et de gérer la destruction des infrastructures sanitaires et du système des eaux usées. A noter, le seul aspect positif du rapport: la pollution de l'environnement marin aurait été largement contenue.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus