Les zones mortes progressent dans les océans tropicaux

Le 20 mai 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le changement climatique entraîne une augmentation de la superficie des eaux pauvres en oxygène dans les océans tropicaux du monde. C'est la conclusion d'une étude internationale publiée dans Science (1). D'après les auteurs, des modèles climatiques prévoient une chute des concentrations en oxygène dissous, provoquée par le réchauffement global. Durant les 50 dernières années, les zones à faible concentration en oxygène situées entre 300 et 700 mètres de profondeur ont connu une expansion dans l'est de l'océan Atlantique tropical et le Pacifique équatorial. Les auteurs alertent donc sur le fait que «des niveaux réduits d'oxygène peuvent avoir des conséquences dramatiques sur les écosystèmes et les économies côtières».

Selon le Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue), le nombre de zones mortes dans les espaces marins mondiaux serait d'environ 200. Le Golfe du Mexique en présente un exemple majeur (2).



(1) «Expanding Oxygen-Minimum Zones in the Tropical Oceans», Lothar Stramma et al., Science 2 May 2008: Vol. 320. no. 5876, pp. 655 – 658

(2) Voir l'article du JDLE «Des mesures insuffisantes pour sauver le Golfe du Mexique»






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus