Les zones humides auront leur groupe d’étude

Le 04 février 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Suite à son déplacement dans le Calvados à l’occasion de la journée mondiale des zones humides (lundi 2 février), la nouvelle secrétaire d’Etat à l’écologie, Chantal Jouanno, a annoncé la création d’un groupe national sur le sujet.
Constitué sur le modèle de gouvernance à 5 du Grenelle de l’environnement (représentants de l’Etat, partenaires sociaux, organisations syndicales et patronales, associations de la société civile et collectivités territoriales), il sera chargé de présenter un bilan des dispositions de gestion durable et des propositions de mesures incitant à la préservation et à la restauration des zones humides.

Ces zones, définies comme des zones de transition entre le milieu terrestre et le milieu aquatique, et caractérisées par la présence d’eau, en surface ou dans le sol (selon l’Observatoire national des zones humides), sont des milieux de vie très riches en termes de diversité biologique, et indispensables à la survie de nombreuses espèces animales et végétales. S’il n’en existe pas d’inventaire exhaustif, la France possède de nombreuses zones de ce type, comme la Camargue ou encore la baie du mont Saint Michel pour les plus connues. Au regard de leur importance écologique, il a d’ailleurs été prévu dans le cadre du Grenelle de l’environnement l’acquisition de 20.000 hectares de zones humides par les agences de l’eau et le Conservatoire du littoral, en vue de leur valorisation.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus