- 

Les Yvelines lâchent Airparif

Le 19 novembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines.
Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines.
DR

Cela commence à devenir une (mauvaise) habitude. Après ceux des Hauts-de-Seine et de Seine-et-Marne, le conseil départemental des Yvelines annonce son retrait d’Airparif.

La nouvelle a pris de cours le conseil d’administration du réseau francilien de mesure de la qualité de l’air, réuni ce jeudi 19 novembre. Dans un courrier adressé le 2 novembre, le président de l’instance départementale, Pierre Bédier, annonce la fin de l’adhésion du (cossu) département à partir de 2016.

Rien de politique, là-dedans, assure l’ancien secrétaire d’Etat aux prisons, tout est de la faute de l’Etat et des pauvres: «Les contraintes budgétaires qui s’imposent aux départements, du fait notamment de la diminution des dotations de l’Etat et de l’augmentation de dépenses sociales, me conduisent à ne pas renouveler l’adhésion des Yvelines à l’association Airparif», écrit-il.

Le budget alloué par le département de l’Ouest parisien au réseau était il est vrai considérable: 45.000 euros par an.

«Cette décision est dommageable, car les pollutions de l’air, comme les questions de mobilité, ne trouveront de solution qu’au niveau régional», commente Célia Blauel, maire adjointe de Paris, en charge de l’environnement et du plan Climat Energie territorial.

Le président du réseau, Jean-Félix Bernard, a saisi le préfet de région. Reste à savoir si l’Etat pourra de nouveau pallier le retrait des collectivités.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus