Les vols internationaux encore exemptés de l’ETS

Le 12 juillet 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Seuls les vols intra-communautaires sont toujours intégrés à l'ETS
Seuls les vols intra-communautaires sont toujours intégrés à l'ETS

La commission Environnement du Parlement a décidé, le 11 juillet, de prolonger l’exemption des vols internationaux du système européen d’échange de quotas d’émission (ETS) jusqu’en 2020.

Joli cadeau aux compagnies aériennes. Jusqu’au 31 décembre 2020, celles-ci ne seront soumises à l’ETS que pour les émissions liées aux vols réalisés à l’intérieur de l’Union européenne.

Le secteur aérien est intégré à l’ETS depuis le 1er janvier 2012. Cela oblige les compagnies aériennes de toute nationalité opérant dans l’UE à acheter environ 15% de leurs quotas d’émission. Ce qui devrait s’élever à environ 50% de leurs émissions à partir de 2021.

Lutte contre le réchauffement

La commission Environnement a également recommandé que les recettes de la mise aux enchères des quotas de l’aviation financent des actions de lutte contre le réchauffement. Aujourd’hui, le secteur aérien représente 2,1% des émissions mondiales de CO2, dont 1,3% pour les vols internationaux, selon le Parlement.

Cette décision doit encore être entérinée par un vote du Parlement européen lors de la session plénière de septembre.

 

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus