Les voitures très polluantes bannies de trois villes allemandes

Le 04 janvier 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Pour limiter les émissions de particules fines des voitures, responsables de milliers de morts prématurées chaque année, trois villes allemandes ont décidé de bannir les véhicules les plus polluants de leur centre-ville. La mesure pourrait être étendue à 20 autres agglomérations du pays.

Trois grandes agglomérations allemandes, Berlin, Cologne et Hanovre, ont instauré depuis le mardi 1er janvier un système inédit pour limiter la pollution de l'air en excluant du centre-ville les véhicules les plus «sales». Dans ces villes, les automobilistes devront dorénavant indiquer le niveau de pollution de leur véhicule grâce une vignette de couleur rouge, jaune ou verte collée sur le pare-brise. Le but du système est de réduire les émissions de particules fines des véhicules anciens et d'inciter leurs propriétaires à les équiper de filtres.

1,7 million de voitures, principalement des diesel anciens, ne pourront pas prétendre à la vignette rouge, correspondant au plus haut niveau de pollution. Elles seront donc interdites de circulation et de stationnement en centre-ville. En cas d'absence de vignette, l'automobiliste devra payer une amende de 40 euros et se verra retirer un point de son permis de conduire.

20 villes allemandes devraient adopter ce système dans le courant de l'année, dont Stuttgart et Munich. Le système s'appliquera à tous les véhicules, même étrangers, bien que les autorités devraient se montrer plus indulgentes à leur égard. L'ONG environnementale Deutsche Umwelthilfe estime que la pollution de l'air cause 75.000 morts prématurées chaque année.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus