Les villes européennes poursuivent le désinvestissent des fossiles

Le 01 février 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Copenhague va céder ses actifs charbonniers.
Copenhague va céder ses actifs charbonniers.
DR

Annoncée en novembre dernier, la décision de Copenhague de retirer ses billes de l’industrie charbonnière prend tournure. En fin de semaine dernière, le maire de la capitale du Danemark, Frank Jensen, a confirmé son intention première.

La décision doit définitivement être entérinée mardi 2 février par le conseil des finances municipal. La ville détient environ 7 milliards de couronnes d’avoirs (940 millions d’euros), dont 33,5 millions (4,4 M€) seraient investis dans 79 compagnies charbonnières, selon les estimations de l'ONG 350.

Le 26 janvier, le conseil municipal de La Rochelle a adopté, à l’unanimité, une motion demandant aux organismes de retraite auxquels cotise la ville, aux banques et aux compagnies d’assurance de mettre en œuvre «un plan ayant pour objectif l’arrêt du financement du secteur des énergies fossiles».

Le port charentais est la 34e collectivité tricolore à avoir adopté semblable vœu, selon le décompte réalisé par la Fédération des élus verts et écologistes (Feve).

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus