Les villes et régions européennes réclament la fin des sacs en plastique

Le 08 avril 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Comité des régions a adopté le rapport de Linda Gillham
Le Comité des régions a adopté le rapport de Linda Gillham

 

Plus ambitieuses que la Commission, les villes et régions d’Europe ont réclamé, le 4 avril, une réduction de 80% de l’utilisation des sacs en plastique.

 

Alors que près de 100 milliards de ces sacs à usage unique sont utilisés chaque année dans l’UE, le Comité des régions demande l’interdiction pure et simple de leur distribution gratuite en 2020. Pour rappel, ces sacs sont considérés comme des emballages au regard de la directive de 1994.

 

Pour réduire de façon drastique leur nombre, estimé à 198 par Européen et par an en moyenne, de nombreuses initiatives ont fait leurs preuves. Une taxe a été mise en place en Belgique, au Danemark, en Irlande et au Pays de Galles. Un Danois n’en consomme plus que 4 en moyenne chaque année. L’Italie a même été jusqu’à interdire l’usage des sacs à poignées non biodégradables.

 

Le Comité des régions invite donc la Commission à revoir sa copie et propose tout d’abord d’élargir la définition des sacs en plastique à usage unique. Bruxelles cible aujourd’hui les sacs dont l’épaisseur est inférieur à 50 microns, ce qui pourrait inciter les fabricants à fabriquer des sacs plus lourds. Outre leur interdiction en 2020, il réclame aussi la taxation des sacs en plastique réutilisables en respect du principe de pollueur-payeur.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus