Les victimes du nucléaire inquiètes d’un projet de décret au rabais

Le 21 janvier 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un communiqué du 20 janvier, l’Association des vétérans des essais nucléaires (Aven) dénonce une remise en cause de la liste des maladies radio-induites concernées par la loi sur l’indemnisation des victimes des essais nucléaires français.

Adoptée le 22 décembre dernier (1), la loi Morin précisait que la liste des maladies ouvrant droit à réparation serait fixée par un décret du Conseil d’Etat. Durant les discussions parlementaires, une liste de 18 pathologies, conforme aux souhaits des défenseurs des victimes, semblait toutefois avoir été retenue, malgré la crainte d’une revue à la baisse par Bercy.

Selon l’Aven, le projet de décret examiné aujourd’hui 21 janvier lors d’une réunion interministérielle à Matignon, aurait ramené la liste des maladies à 13. Une réduction qu’elle considère «comme un affront envers les associations et les parlementaires». Il a toujours été question d’un minimum de 18 maladies avec un possible élargissement à 20, suivant les propos du cabinet de la défense, rappelle-t-elle.

(1) Dans le JDLE «L'indemnisation des irradiés nucléaires adoptée, avec quelques craintes à dissiper»



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus