Les USA se mobilisent contre les embouteillages

Le 18 octobre 2004 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Agence de protection de l'environnement américaine (EPA) vient de féliciter 69 sociétés pour leur lutte contre la pollution de l'air. Réduire les frais de parking, améliore la productivité des employés et réduit les embouteillage.

L'EPA estime que 63 milliards de dollars (50 milliards d'euros) sont perdus dans les embouteillages chaque année aux Etats-Unis. Les entreprises se mobilisent depuis quelques années pour diminuer les heures passées sur la route. Le programme Best workplaces for commuters (BWC) a sélectionné les 69 sociétés les plus efficaces dans leur politique en 2003.

Créé par l'EPA et le ministère des Transports, BWC constate que les trois-quarts des trajets sur le sol américain sont constitués du seul conducteur qui va à son travail ou en revient. De plus, beaucoup font le même déplacement banlieue-lieu de travail le matin et lieu de travail-banlieue le soir.

L'EPA espèrent réduire les 3,5 millions d'heures passées chaque année dans les embouteillages, soit 21,6 millions de mètres cubes de carburant. Pour cela, BWC développe plusieurs solutions.

Les vanpools ou pools de transport remportent un certain succès. Il s'agit de camionnettes de 7 à 15 places qui effectuent le trajet banlieue-lieu de travail matin et soir. Les passagers et le conducteur habitent et travaillent près les uns des autres et ont approximativement les mêmes horaires. En général, les entreprises mettent à disposition des fourgonnettes, et les utilisateurs se partagent les frais d'assurance, d'essence et de maintenance. Le système ressemble aux bus français qui relient une ville à une usine, mais il permet plus de flexibilité.

Certaines sociétés préfèrent encourager le covoiturage qui apparaît encore plus souple. En effet, le système concerne moins de monde (de deux à cinq employés). Et la voiture appartient à un employé qui s'organise directement avec les autres passagers. L'entreprise intervient seulement financièrement en échangeant la place de parking libérée par le salarié contre de l'argent.

Le télétravail se révèle pertinent pour les parents d'enfants en bas âge ou les employés qui habitent loin de leur lieu de travail. Il consiste à travailler à domicile à temps plein ou partiel. Des entreprises mettent aussi en place des compressed work schedule ou horaires de travail comprimées. Au lieu d'effectuer 8 heures par jour, cinq jours sur sept, les employés travaillent 10 heures par jour quatre jours par semaine, ou 9 heures par jour, avec un jour de congé toutes les deux semaines.

Intel, Cisco systems, Sun microsystems, Nike apparaissent dans la liste des entreprises les plus actives dans la réduction de la pollution de l'air. Les grandes entreprises deviennent vite gagnantes car beaucoup de salariés y participent. En plus d'exonérations sur les impôts, les sociétés diminuent le nombre de places de parkings mis à disposition pour les employés. Elles baissent donc leurs coûts d'entretien et évitent les travaux d'agrandissement.

L'EPA promet en outre une amélioration de la productivité puisque les employés ne sont plus stressés à cause des embouteillages. Enfin, les bénéfices financiers tiennent compte du fait que les accidents de la route deviennent inévitablement moins nombreux.

D'après le ministère des Transports américain, un employé moyen peut économiser environ 1.000 dollars (800 euros) par an en carburant et en réparation. Actuellement, 400.000 salariés sont concernés par le programme. Ce qui permet de réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de 186.000 tonnes chaque année.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus