Les tropiques en Arctique

Le 26 juillet 2012 par Geneviève De Lacour
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les radiolaires envahissent les eaux arctiques
Les radiolaires envahissent les eaux arctiques

L’été est chaud. Verra-t-on les tropiques au nord de la Norvège? Des scientifiques ont en effet identifié des espèces de protozoaires marins subtropicaux dans l’océan Arctique. Il semble que ces animaux aient migré à la faveur du courant du golf Stream pour finir leur course au nord de la Norvège.

Les eaux de l’océan Arctique se réchauffant rapidement en raison des changements climatiques, ce phénomène pourrait devenir de plus en plus fréquent.

L’étude conduite par une équipe de chercheurs américains, norvégiens et russes a été publiée par la revue British Journal of Micropalaeontology. Elle porte sur un certain type de protozoaires -des radiolaires: un type de plancton unicellulaire entouré d’une coquille en silice brillante. Ce plancton nourrit les algues, les bactéries et autres petits organismes marins.

En 2010, un navire de l’institut polaire norvégien a collecté des échantillons au nord-ouest de l’archipel du Svalbard, à mi-distance entre l’Europe et le pôle Nord. Sur les 145 espèces collectées, les scientifiques ont constaté que 98 d’entre elles étaient issues de zones tropicales. De plus, les radiolaires étaient de tailles et de stades de croissance différents, ce qui prouve qu’elles se reproduisent déjà dans ces eaux malgré un environnement qui ne leur est pas favorable. En fait, c’est la première fois que des scientifiques observent ces espèces dans cette partie septentrionale du globe.

Des océanographes ont montré que de telles incursions ont déjà été observées dans les années 1920, 1930 et dans les années 1950. Mais ils remarquent qu’elles arrivent de plus en plus souvent. La fonte précoce et rapide des glaces de l’Arctique, en été, provoque une modification des mélanges de planctons favorable aux espèces plus petites, ce qui aurait un impact direct sur l’alimentation des phoques ou des baleines par exemple. Les radiolaires vont-elles s’adapter rapidement ou périr? C’est la question que se posent les spécialistes.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus