Les travailleurs français en quête de reconnaissance

Le 22 mai 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié dans le cadre de la quatrième semaine pour la qualité de la vie au travail, les résultats du sondage de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) sur la perception des Français quant à leurs conditions de travail montrent que les salariés sont plutôt satisfaits (8 sur 10). Les relations avec les collègues apparaissent comme le sujet de satisfaction numéro un des salariés avec 89% de travailleurs satisfaits. Le climat relationnel est suivi par la sécurité sur le lieu de travail (88%), moins satisfaisant néanmoins pour les ouvriers, ce qui laisse à penser que des marges de progression existent sur la culture de prévention et le principe de précaution dans l'entreprise. Les relations avec les clients apparaissent, contrairement au discours ambiant, comme satisfaisantes pour 72% des salariés. Mais les ouvriers se singularisent par une forte proportion de «sans réponse» (17%), du fait probable d'une absence de contact clientèle.

En revanche, la question de la reconnaissance au travail est pointée par 37% des salariés (33% des cadres et 41% des ouvriers) comme élément non satisfaisant. De même 40% des salariés considèrent avoir peu de perspectives d'évolution dans leur travail. Interrogés sur des pistes d'amélioration possibles de l'organisation de leur travail, les salariés choisissent en premier lieu l'association aux prises de décision et l'écoute des responsables hiérarchiques, puis la communication avec les collègues (82%). Ce sondage a été réalisé par téléphone auprès de 806 salariés actifs par TNS Sofres du 4 au 7 avril 2007.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus