Les toits verts sont réellement écolos

Le 31 mai 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des chercheurs de l’université de Toronto viennent de publier un article scientifique sur l’analyse de cycle de vie (ACV) des toitures végétalisées dans la revue Environmental science and technology. Ils concluent à leur intérêt environnemental par rapport aux toitures traditionnelles et aux toitures réfléchissantes. Une expérimentation dans un immeuble de Madrid (Espagne) a montré que la pose d’un toit vert entraîne une diminution de 25% la consommation énergétique liée à la climatisation lors des heures de pointe, de 6% pendant les mois d’été, et de 1,2% sur la facture énergétique totale de l’immeuble. Les toitures végétalisées permettent en effet de réduire la température de surface du haut des immeubles, et donc le flux d’air chaud qui pénètre à l’intérieur des habitations. L’utilisation de toits verts entraîne également une diminution de l’eutrophisation, c’est-à-dire l’excès de nitrate dans l’eau, et un impact moindre sur la perte des ressources en minéraux dans l’environnement.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus