Les terres rares rendent inabordables les ampoules fluocompactes

Le 17 août 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La disparition annoncée des ampoules à incandescence classiques a déjà trois ans. Réputées anti-écologiques, énergivores et peu économiques, les filles d’Edison vont être progressivement remplacées par des sources lumineuses fluocompactes.

 
Les ampoules de 75 et 100 W, voire plus, ont déjà déserté les rayons des magasins européens. Celles de 60 W auront disparu des 27 pays européens en septembre 2011, et  les ventes des ampoules de 40 W et moins, devraient cesser en 2012.
La France, elle, a décidé de retirer ses ampoules à incandescence de 60 W un an avant l'échéance de la fin août 2011, fixée par la Communauté européenne.
 
Plus chères que les ampoules classiques, les lampes fluocompactes sont supposées briller 10 fois plus longtemps que les ampoules classiques et consommer moins d'énergie. Problème: elles vont aussi devenir de plus en plus chères.
 
Au Luxembourg, le groupement des importateurs et grossistes de matériel électrique (GME) a annoncé, mardi 16 août, une forte hausse du prix des ampoules pour le mois prochain, et ce dans toute l'Europe. A l’origine de cette inflation, explique le GME, la forte augmentation des prix des métaux rares. Les lampes fluo et ampoules fluocompactes sont en effet composées de silicates et d’aluminates, des métaux rares que l'on ne trouve que dans des terres rares.
 
Or la Chine, productrice de plus de 97% des terres rares commercialisées dans le monde, en a réduit les quotas d'exportation et accru la fiscalité. Résultat, le prix des ampoules fluocompactes dans les magasins européens pourrait s’envoler de 30%.
 
Au Royaume-Uni, l’inflation est déjà perceptible par les consommateurs. Le prix des ampoules de 60 W a presque doublé depuis l’annonce de leur interdiction par l’UE à la fin 2008. Et les grossistes britanniques envisagent d’alourdir encore la facture d’ici la fin de l’année. Comme de bien entendu, le directeur commercial de Sylvania, l’un des principaux producteurs européens, incrimine le quasi-monopole chinois sur les terres rares.
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus