Les téléphones mobiles d’occasion ont leur label

Le 11 septembre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les candidatures sont ouvertes
Les candidatures sont ouvertes

Alors que les fabricants de téléphones cellulaires ne cessent de présenter de nouveaux modèles, des entreprises préfèrent prolonger la durée de vie des appareils. Ce mouvement pourrait s’accélérer à la faveur du nouveau label «mobile certifié reconditionné».

 

1,89 milliard de téléphones mobiles neufs ont été vendus dans le monde l’an dernier. Un chiffre qui donne le vertige. Et pourtant. S’il est moins connu, le marché des mobiles reconditionnés prend également son essor, avec 56 millions d’appareils vendus en 2014.

 

Pour le faire connaître et rassurer les consommateurs, la fédération française des acteurs du réemploi[1] (Rcube.org) a lancé, le 10 septembre, le premier label certifiant les mobiles reconditionnés. Il est le fruit d’un an de travail avec les acteurs du réemploi, de l’électronique d’occasion et le cabinet d’audit DNV GL spécialisé dans les systèmes de labellisation.

 

Au total, 70 critères ont été retenus couvrant trois étapes-clés: la collecte des appareils et leur recyclage, la réparation et le reconditionnement, enfin la revente et la distribution. Ils s’intéressent à «la qualité des produits, l’organisation, la logistique, ainsi qu’aux performances techniques, sociales, sociétales et environnementales», explique Rcube.



[1] Et aussi de la réparation, du reconditionnement et de la réutilisation

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus