Les surfaces d’intérêt écologiques désormais libres de pesticides

Le 14 juin 2017 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'alfafa, à encourager dans les SIE.
L'alfafa, à encourager dans les SIE.
DR

La Commission obtient l’interdiction de l’usage des pesticides dans ces zones agricoles dédiées au maintien de la biodiversité, pour verdir la politique agricole commune (PAC). Une victoire pour la nature, validée d’une courte tête.

A quelques voix près, le Parlement européen n’a pas retoqué la proposition de la Commission d’interdire l’usage de pesticides dans les surfaces d’intérêt écologique (SIE), ces surfaces théoriquement non productives destinées à la biodiversité, qui permettent aux agriculteurs de percevoir un paiement ‘vert’. Dans les faits, 75% des SIE sont travaillées, avec des cultures et des essences peu favorables à la biodiversité et à grand renfort de pesticides. C’est ce dernier point que l’exécutif européen voulait rectifier par le biais d’un acte délégué.

Des eurodéputés sourds à la population

Lors du vote organisé ce 14 juin à Bruxelles[1], les eurodéputés n’ont pas adopté la résolution de leurs collègues de la commission Agriculture, qui visait à maintenir l’usage de pesticides au nom de la défense de la production de protéagineux. Une victoire pour la nature, se félicite BirdLife Europe & Central Asia. Mais une victoire «par défaut», estime lucidement l’ONG, qui blâme la majorité de ces élus européens, lesquels «n’écoutent pas les centaines de milliers de personnes qui ont exprimé à plusieurs reprises leur soutien à la nature lors de plus consultations publiques européennes». Plus de 500.000 personnes s’étaient exprimées contre la révision des directives Oiseaux et Habitats; la campagne ‘Living Land’ des ONG environnementales dans le cadre de la consultation sur la politique agricole commune (PAC) a recueilli plus de 258.000 soutiens; et quasiment 1 million de personnes exigent aujourd’hui l’interdiction du glyphosate dans le cadre d’une initiative citoyenne européenne.

14,5 millions d’hectares sans pesticide

Désormais, ce sont 14,651 millions d'hectares qui ne pourront plus être traités avec des pesticides, soit 14% des terres arables, qui représentent les deux tiers des 175 Mha de la surface agricole utile européenne[2]. Les pratiques intensives agricoles et l’usage de pesticides sont pointés comme la cause principale de l’effondrement des populations d’oiseaux en Europe.



[1] 363 eurodéputés ont voté en faveur de la résolution qui autorisait l’usage des pesticides, quand la majorité pour qu’elle soit adoptée était à 376. Ce sont 267 eurodéputés qui se sont exprimés contre.

[2] La terre arable se définit comme la surface agricole utile moins l’ensemble ‘prairies permanentes + prairies temporaires de plus de 5 ans + cultures pérennes’.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus