Les solvants, nocifs pour la femme enceinte et l’enfant

Le 18 septembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une étude menée par des chercheurs de l’Inserm (1) apporte une nouvelle preuve du rôle nocif des solvants pour les femmes enceintes et leur enfant.

Conduite chez plus de 3.000 femmes enceintes suivies entre 2002 et 2005, elle montre que le risque de malformations congénitales chez l’enfant, suite à l’exposition professionnelle de leur mère aux solvants, est multiplié par 2,5 par rapport à des femmes non exposées [la fréquence de ces malformations est de 2 à 3% en population générale]. La part des participantes ayant une exposition professionnelle régulière aux solvants a été évaluée entre 21 et 30%. Les métiers les plus concernés étaient les coiffeuses, aides soignantes, infirmières, chimistes et biologistes. Les résultats ont montré une relation dose-dépendante entre la fréquence de l’exposition au début de la grossesse et l’apparition de malformations.

Les auteurs conseillent de réaliser une évaluation du risque auprès des médecins du travail en début de grossesse pour les femmes exposées et d’effectuer le cas échéant un changement de poste. Les solvants présents dans divers produits (peintures, vernis, produits d’entretien et produits cosmétiques) sont utilisés dans de nombreux secteurs.

(1) «Maternal occupational exposure to solvents and congenital malformations: a prospective study in the general population» Garlantézec et al., Occupational and Environmental Medicine, vol.66 p.456-463 (2009)


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus