Les sols agricoles perdent du carbone

Le 22 novembre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

6 millions de tonnes. C'est le stock de carbone organique que les sols agricoles français perdent chaque année. Dans son 4-pages de novembre, l'Institut français de l'environnement (Ifen) explique que les matières organiques du sol «constituent notamment un réservoir temporaire de carbone organique, pouvant agir comme source ou comme puits de carbone vis-à-vis de l'atmosphère». Les sols peuvent ainsi devenir des sources de carbone en cas de déforestation, de changement d'usage ou de pratiques culturales. Par exemple, une baisse du carbone stocké dans les sols en Lorraine est associée à la conversion des prairies naturelles en terres arables. La conversion des cultures en prairies ou forêts favorise en effet le stockage du carbone.

En 10 ans, les sols français ont perdu 53 millions de tonnes de carbone, soit 1,7% de leur stock estimé, alors que 0,7 million de tonnes de carbone sont stockées chaque année dans les sols forestiers.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus