Les silences et les bémols de la stratégie plastique

Le 17 janvier 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Bruxelles vise 100% d'emballages réutilisables et recyclables en 2030
Bruxelles vise 100% d'emballages réutilisables et recyclables en 2030

Les réactions ont fusé le 16 janvier au soir après l’annonce par Bruxelles de sa première stratégie sur le plastique. Une stratégie qui vise à atteindre, de façon non contraignante, 100% d’emballages réutilisables et recyclables dans l’UE d’ici 2030.

 

Si les ONG ont souligné l’avancée de Bruxelles, elles ont aussi pointé ses oublis. «La Commission se montre prête à s’attaquer à la crise de la pollution plastique mais elle doit désormais présenter une législation ambitieuse pour réduire drastiquement la consommation d’articles en plastique à usage unique. Une interdiction d’urgence s’impose aussi pour les plastiques oxo-dégradables», a ajouté Delphine Lévi-Alvarès, coordinatrice de la coalition Rethink Plastic. Ces polymères, auxquels ont été ajoutés des additifs oxydants minéraux pour favoriser leur dégradation, ne sont pas pour autant totalement ‘biodégradables’ et polluent l’univers marin de microparticules.

 

Mobilisation nationale?

Au niveau national aussi, des mesures doivent être prises. «A la lumière de la nouvelle stratégie plastique européenne, il est incontournable pour la France de se fixer des objectifs de réduction de sa consommation nationale de plastique. La feuille de route doit ainsi être l’occasion de réfléchir à l’interdiction de certains produits à usage unique particulièrement problématiques, comme les couverts en plastique jetables, les boîtes en polystyrènes expansés et les pailles», a réagi Laura Chatel, responsable du plaidoyer de Zero Waste France.

 

Bémol des industriels

De leur côté, les industriels ne sont pas prêts à atteindre l’objectif fixé par Bruxelles. «Les producteurs européens de plastiques s’engagent à atteindre des taux élevés de réutilisation et de recyclage des emballages avec un objectif ambitieux de 60% en 2030. Ce qui conduira à 100% de réutilisation, recyclage et valorisation (incinération) en 2040 dans l’UE», a déclaré Karl-H Foerster directeur général de Plastics Europe.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus