Les serpents filent un mauvais coton

Le 09 juin 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Plusieurs populations de serpents seraient en déclin dans 5 pays, suggérant un inquiétant phénomène global, selon une étude internationale publiée le 9 juin dans la revue Biology Letters.

S’il était confirmé, ce déclin des prédateurs-rois de la famille des reptiles pourrait avoir des conséquences graves pour de nombreux écosystèmes, soulignent les auteurs.

Menés par un chercheur du Centre pour l’écologie et l’hydrologie d’Oxfordshire (Royaume-Uni), ces travaux ont montré que 11 populations de serpents sur 17, incluant 8 espèces, en Australie, France, Italie, Nigeria et au Royaume-Uni, ont décliné nettement, jusqu’à 90 %, durant les dernières décennies. Parmi les populations restantes, 5 sont restées stables et une seule a augmenté, mais de façon marginale. Pour des raisons inexpliquées, la taille de certaines populations a baissé soudainement, autour de 1998, par ailleurs l’année la plus chaude enregistrée depuis le début de l’ère industrielle, souligne la BBC News.

Les chercheurs ont jugé leurs résultats « alarmants » tout en reconnaissant que des recherches supplémentaires seront nécessaires pour comprendre les causes de ce déclin. Ils suspectent néanmoins des origines multiples (détérioration de la qualité de l’habitat, disponibilité des proies) avec une cause primaire commune : le changement climatique.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus