Les sénateurs n’aiment pas les pollinisateurs

Le 04 février 2015 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pour les abeilles, une ruche à éviter
Pour les abeilles, une ruche à éviter
DR

Discutée mercredi 4 février au Sénat, une proposition de résolution visant à suspendre l’usage de tous les néonicotinoïdes a été rejetée à une très forte majorité.

A l’origine de ce texte, Joël Labbé (EELV, Morbihan) souhaitait «inviter le gouvernement français à agir auprès de l'Union européenne pour une interdiction de toutes les utilisations de ces substances néonicotinoïdes tant que les risques graves pour la santé humaine, animale et l'environnement ne seront pas écartés», selon le texte de sa proposition.

Présentée lors d’une niche écologiste au Sénat, la proposition de résolution a échoué à une large majorité (248 voix contre, 64 pour), sans grande surprise. Lors du débat ont d'ailleurs jailli plusieurs arguments classiquement opposés aux tenants de l’interdiction, dont la «multifactorialité» de la mortalité des abeilles au PS, le «principe d’innovation» contre l'«écologie archaïque» à l’UMP.

«De la méthode, de l’ordre»

Quant au ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, ce n’est pas par manque de «volonté» qu’il n’a pas soutenu le texte de Joël Labbé mais parce qu’«il faut de la méthode, de l’ordre dans les choses». «Notamment au niveau européen, où il faut une majorité de pays» pour l’emporter, a ajouté le ministre.

Question «méthode et ordre», les propos du ministre tranchent quelque peu avec ceux de François Hollande, lors de la Conférence environnementale de novembre 2014. Celui-ci s’engageait alors à aller «plus loin» sur le dossier européen des néonicotinoïdes, sujet que «la France portera[it] elle-même au niveau communautaire».

Néfastes pour les abeilles et les pollinisateurs, et peut-être pour bien d’autres espèces, trois néonicotinoïdes (clothianidine, thiaméthoxam, imidaclopride) ont vu leur utilisation suspendue en décembre 2013 pour une durée de deux ans, du moins pour certains usages. D’autres molécules de la même classe, dont la toxicité a été jugée moindre, restent entièrement autorisées.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus