Les sénateurs américains veulent moins de CO2 dans l'air

Le 11 mars 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Clear Skies act
Clear Skies act

Aux Etats-Unis, la commission sénatoriale de l'environnement a rejeté, mercredi, le projet de loi sur la pollution de l'air défendu par le gouvernement Bush. Les opposants regrettent que le projet n'aille pas assez loin et qu'il ne prenne pas en compte le problème du réchauffement climatique.

La loi, appelée «Clean skies act», traîne depuis de nombreuses années, opposant les écologistes et les groupes énergétiques. Soutenu par ces derniers, George W. Bush a déclaré le 2 février dernier lors de son discours sur l'état de l'Union (1) que «quatre ans de débat, c'est assez.» Mais le vote du Sénat va probablement l'obliger à patienter encore quelques mois. Car la commission composée de 18 sénateurs a voté 9 pour, 9 contre. Le texte ne peut donc pas être présenté en séance plénière au Sénat pour le moment. Selon l'Agence de protection de l'environnement (EPA), le Clean skies act qui cible les centrales énergétiques doit permettre de réduire de 73% les émissions de dioxydes de soufre (SO2) entre 2000 et 2018, celles d'oxydes de soufre (NOx) de 67%, et celles de mercure de 69%. Et ces réductions devraient se réaliser sans augmentation significative du coût de l'énergie tout en aidant l'économie, a insisté la Coalition pour une énergie abordable et durable (Care en anglais), qui regroupe de nombreux producteurs et utilisateurs d'énergie américains.

Les démocrates ont toutefois estimé que la proposition du gouvernement Bush affaiblit la réglementation en place et favorise les industriels au détriment de la santé publique. L'Association américaine du poumon (2) a félicité les sénateurs au noms des «milliers d'enfants et d'adultes qui souffrent d'asthme, d'emphysème, de bronchites chroniques.» Le sénateur républicain de Rhode Island, Lincoln Chafee, a créé la surprise en votant contre le texte. Il a estimé qu'il manque dans la loi des dispositions de lutte contre les gaz à effet de serre: «Le Congrès est le dernier bastion à nier le changement climatique.» Il a d'ailleurs tenté d'introduire un amendement sur ce sujet.



(1): «State of union»

(2): American lung association




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus