Les risques de la consommation de lait cru : communiqué de l'Efsa

Le 29 janvier 2015 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 19/01/2015 par Hélène Raoult


Produits laitiers> Lait
 
Par un communiqué du 13 janvier 2015, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) précise les risques liés à la consommation de lait cru.
 
Dans un avis scientifique sur les risques pour la santé publique associés au lait cru dans l'Union européenne (UE), les experts du groupe scientifique de l'Efsa sur les dangers biologiques (groupe BIOHAZ) concluent que le lait cru peut constituer une source de bactéries nocives – principalement Campylobacter, Salmonella et Escherichia coli productrices de shigatoxines (STEC).
 
L'Efsa précise qu'il est diffcile de quantifier exactement les risques pour la santé publique associés à la consommation de lait cru dans l'UE. Cependant, concernant les maladies d'origine alimentaire qui ont pu être détectées entre 2007 et 2013, 27 ont été provoquées par la consommation de lait cru. La majorité étaient dues à du lait cru de vache et quelques autres à du lait cru de chèvre.
 
John Griffin, président du groupe scientifique BIOHAZ indique qu'il est "nécessaire d’améliorer la communication auprès des consommateurs sur les dangers et les mesures de contrôle associés à la consommation de lait cru".
 
Certaines catégories de personnes sont particulièrement sensibles aux risques de la consommation du lait cru : les nourrissons, les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées.
 
Le groupe BIOHAZ recommande la mise en place d'une meilleure base de données permettant d'identifier la source des dangers afin de pouvoir les classer.
 
A noter, faire bouillir le lait cru avant de le consommer constitue la méthode la plus efficace pour éliminer un grand nombre des bactéries susceptibles de nous rendre malades.
 
Pour rappel, l’arrêté du 13 juillet 2012 "a pour objet de préciser les modalités de délivrance de l'autorisation dont doivent disposer les producteurs de lait cru de bovinés, petits ruminants et solipèdes domestiques pour remettre du lait cru en l'état au consommateur final". Il fixe également les exigences auxquelles doivent satisfaire les distributeurs automatiques de lait cru et les critères microbiologiques auxquels doit répondre le lait cru.
 
Sources :
 
 
 
 
 
 
 
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus