Les résultats du sommet du G8 s’annoncent décevants

Le 30 juin 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Malgré les efforts déployés par le gouvernement britannique, la partie climatique du sommet du G8, qui s’ouvre le 6 juillet à Gleneagles, en Ecosse, devrait s’achever sur un échec. Recevant mardi, les ONG, le Président de la République n’a pas caché son pessimisme. « L'ambition de Tony Blair, c'est de ramener les Etats-Unis dans le jeu et d'impliquer davantage les pays émergents. Je le soutiens évidemment. Mais, je ne vous cache pas que les négociations sont actuellement très difficiles», a confirmé le locataire de l’Elysée. Jacques Chirac a estimé que le texte final du sommet devrait au moins comporter des références à la science ; une reconnaissance de l'urgence à lutter contre le changement climatique ; une mention claire du Protocole de Kyoto ; l'ouverture d'une perspective sur le post 2012 ; un engagement sérieux à travailler sur les «flex-mex». Ce qui ne semble pas gagné d’avance. Si l’on en croit le projet de communiqué final, daté du 14 juin dernier, aucun de ces éléments n’est véritablement mentionné.