Les résultats du sommet du G8 s’annoncent décevants

Le 30 juin 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Malgré les efforts déployés par le gouvernement britannique, la partie climatique du sommet du G8, qui s’ouvre le 6 juillet à Gleneagles, en Ecosse, devrait s’achever sur un échec. Recevant mardi, les ONG, le Président de la République n’a pas caché son pessimisme. « L'ambition de Tony Blair, c'est de ramener les Etats-Unis dans le jeu et d'impliquer davantage les pays émergents. Je le soutiens évidemment. Mais, je ne vous cache pas que les négociations sont actuellement très difficiles», a confirmé le locataire de l’Elysée. Jacques Chirac a estimé que le texte final du sommet devrait au moins comporter des références à la science ; une reconnaissance de l'urgence à lutter contre le changement climatique ; une mention claire du Protocole de Kyoto ; l'ouverture d'une perspective sur le post 2012 ; un engagement sérieux à travailler sur les «flex-mex». Ce qui ne semble pas gagné d’avance. Si l’on en croit le projet de communiqué final, daté du 14 juin dernier, aucun de ces éléments n’est véritablement mentionné.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus