Les ressources en eau se raréfient dans le sud de la France

Le 09 octobre 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La raréfaction est prouvée pour la 1ère fois
La raréfaction est prouvée pour la 1ère fois

Les premiers signes étaient apparus mais c’est enfin prouvé. Une étude, publiée le 8 octobre, confirme une raréfaction de la ressource en eau et une aggravation des étiages dans le sud de la France, contrairement à un précédent opus datant de 2006. Réalisée par l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) et l’Institut national de recherches en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea), elle se base sur 40 ans de données (1).

 

L’aggravation de la sévérité des étiages est particulièrement marquée dans les Pyrénées, le Massif central, l’Aquitaine et le pourtour méditerranéen. L’Onema a par ailleurs établi un lien entre ces résultats et les oscillations climatiques, en particulier liées à l’indicateur NAO (Oscillation nord-atlantique).

 

Il faut y ajouter de nombreuses tendances à la baisse des débits des rivières, surtout dans les Pyrénées, le Massif central et les Cévennes. Logiquement, les hautes eaux affichent des tendances inverses.

 

(1) Essentiellement les débits des rivières, les étiages et les hautes eaux (maximum annuel de débit) de la banque Hydro



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus