Les renouvelables préfèrent les filles

Le 29 juin 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Christine Etchegoyhen (FHE) et Amandine Albizzati (Enercoop).
Christine Etchegoyhen (FHE) et Amandine Albizzati (Enercoop).
DR

Christine Etchegoyhen et Amandine Albizzati ont été nommées, respectivement, à la présidence de France Hydro Electricité (FHE) et Enercoop.

France Hydro Electricité a changé de présidente. Gérante de la société familiale Forces Motrices de Gurmençon (FMG), Christine Etchegoyhen succède à Anne Penalba, qui met ainsi fin à onze années de présidence du lobby des exploitants de mini et micro centrales hydroélectriques.

125 ans d'hydroélectricité

Issue d’une famille productrice d’hydroélectricité depuis plus de 125 ans, Christine Etchegoyhen gère un parc de six petites centrales hydroélectriques au fil de l’eau dans les départements des Pyrénées-Atlantiques (64) et de la Haute-Vienne (87).

Ingénieure de formation, elle s’est investie dans la première opération coordonnée menée sur le Gave d’Oloron aval et le Saison aval de 2011 à 2015, pour l’amélioration de la continuité écologique de dix centrales hydroélectriques et une pisciculture, sur 78 km de cours d’eau.

Multi administratrice

Hasard du calendrier: Enercoop a aussi changé de tête, ce jeudi 29 juin. La coopérative de fourniture d’électricité verte est désormais présidée par Amandine Albizzati, directrice des relations Institutionnelles de la Nef. Sociétaire consommatrice depuis 2007, elle est aussi administratrice de Finansol, du Mouvement des Entrepreneurs sociaux, de Terre de Liens et de Cocagne Investissement.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus