Les renouvelables ne connaissent plus la crise

Le 12 janvier 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La majorité des investissements ont été réalisés dans les énergies solaire.
La majorité des investissements ont été réalisés dans les énergies solaire.
DR

Le secteur des énergies renouvelables renoue avec la croissance forte.

En 2014, révèle une étude de Bloomberg New Energy Finance (BNEF), le chiffre d’affaires mondial des énergies vertes s’est établi à 310 milliards de dollars (262,5 Md€), en progression de 16% en un an. Seule l’année 2011 avait été plus favorable: 317,5 Md$.

La majorité des investissements ont été réalisés dans les énergies solaires (149,6 Md$ [126,6 Md€], en hausse de 25%), précise BNEF; suivis par l’éolien (99,5 Md$ [84,2 Md€], en progression de 11%), les technologies intelligentes (réseau communicant, stockage) et la valorisation de la biomasse (37,1 Md$ [31,4 Md€], en croissance de 10%). Le marché des agrocarburants décroche, en revanche de 7% (5 Md$ [4,2 Md€]).

C’est la plus grande dégringolade du classement établi par BNEF. Depuis l’arrivée au pouvoir de Tony Abott, Premier ministre climato-sceptique, l’Australie réduit ses investissements dans les énergies renouvelables. L’an passé, Canberra a consacré l’équivalent de 203 M€ au solaire et à l’éolien: un chiffre en chute de 88% en un an.

Ce sont principalement la Chine, les Amérique et l’Europe qui tirent cette croissance, explique le consultant. Avec 89,5 Md$ [75,7 Md€], la Chine accroit de 32% en un an ses investissements en faveur, majoritairement, du solaire et de l’éolien. L’Union européenne conserve sa seconde position: 66 Md$ [85,8 Md€] (+1%). Dynamiques, les investissements américains progressent de 8%, à 51,8 Md$ [43,8 Md€]. Flirtant avec les 8 Md$ [6,7 Md€], les achats brésiliens bondissent de 88%.

Les locomotives européennes restent le Royaume-Uni et l’Allemagne (15 Md$ [12,7 Md€] d’investissement chacun, en croissance également de 3%), la France (7 Md$ [6 Md€]) et les Pays-Bas (6,7 Md$ [5,6 Md€]). A noter que le bon chiffre français est en partie imputable au lancement de la construction de la centrale photovoltaïque de Cestas (Gironde). Conçue par Neoen, cette installation de 300 mégawatts crête représente un investissement supérieur à 360 M€. Elle doit entrer en service industriel au cours du mois d’octobre prochain.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus