Les renouvelables font le forcing en Europe

Le 31 janvier 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'industrie des renouvelables ne manque jamais une occasion de rappeler au nouveau commissaire européen Andris Piebalgs qu'il marche sur des oeufs en élaborant son rapport sur la directive «électricité verte». Ainsi, le président du Conseil européen des énergies renouvelables (Erec, en initiales anglaises), Arthuros Zervos, a adressé des messages forts lors d'un dîner-débat au Parlement européen le 24 janvier dernier: «Tant qu'il y a des distorsions sur les marchés de l'électricité conventionnels, il faut se garder de parler d'un nouveau marché des renouvelables». En clair: il serait précoce d'harmoniser les mécanismes de soutien au sein de l'Union tant que la «concurrence effective» n'est pas de mise entre producteurs conventionnels. Pour l'Erec, il faut surtout se concentrer sur l'amélioration de la transposition de la législation communautaire, notamment au sein des administrations nationales, pour ce qui est de l'accès au réseau et le transport de l'électricité à partir de sources renouvelables. Arthuros Zervos a également demandé à la Commission des mesures dans le secteur du froid et de la chaleur, qui absorbent la moitié de la demande en énergie, mais qui ne font jusqu'ici l'objet d'aucune politique spécifique en matière de renouvelables. Il a aussi demandé des objectifs nationaux obligatoires dans le domaine des renouvelables pour 2010 et 2020: «C'est maintenant qu'on en a besoin, pas demain !», a-t-il martelé.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus