Les énergies renouvelables continuent de créer de l’emploi

Le 09 mai 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'éolien a un peu licencié, l'an passé.
L'éolien a un peu licencié, l'an passé.
VLDT

Bonne nouvelle pour l’emploi mondial. L’an passé, le développement des énergies renouvelables a créé 500.000 emplois, indique une étude de l’agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), parue le 8 mai.

 

Fin 2017, les entreprises du secteur des énergies « vertes » employaient donc 10,3 millions de salariés ; un chiffre en hausse de 5,3 % par rapport à 2016, précise l’institution basée à Abou Dhabi.

«Les énergies renouvelables sont devenues un pilier de la croissance économique à faible émission de carbone pour les gouvernements du monde entier, comme en témoigne le nombre croissant d'emplois créés», a déclaré Adnan Amin, directeur général de l'Irena.

Le photovoltaïque roi

Pour la seconde année consécutive, le photovoltaïque est le secteur employant le plus de personnes : 3,37 millions, devant la biomasse (3,06 millions), l’hydroélectricité (1,51 million), l’éolien (1,15 million), le solaire thermique (810.000) et les autres sources d’énergie (450.000).

Recul dans l'éolien

Tous les secteurs ne sont pas logés à la même enseigne. Si le photovoltaïque et la valorisation énergétique de la biomasse ont un solde d’emplois très positif (respectivement de +9 % et +11%), les autres filières ne sont pas à la fête. Le nombre de personnes travaillant dans l’éolien recule de 0,8 %, contre -2,5 % pour la climatisation solaire et -0,6 % pour la grande hydraulique.  

La Chine : le plus gros employeur

Avec ses programmes ambitieux, la Chine reste le principal employeur dans le secteur, avec 4,2 millions de salariés, loin devant les pays de l’Union européenne (1,2 million), le Brésil (un million) et les Etats-Unis (800.000).

La France pointe à la troisième place du peloton européen, avec 107.000 personnes, derrière le Royaume-Uni 118.300 et surtout l’Allemagne : 325.000.

Si les tendances actuelles se poursuivent, les énergies renouvelables pourraient créer 28 millions d’ici à 2050, estime Adnan Amin.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus