Les radiofréquences hors de cause?

Le 06 septembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans le cadre du travail, il n'y aurait pas de lien significatif entre une exposition aux radiofréquences/micro-ondes-champs électromagnétiques (RF/MW-EMF), et les tumeurs au cerveau. C'est ce que conclut une étude européenne publiée en juillet dans l'American journal of epidemiology (1). De 2000 à 2003, 381 cas de méningiomes, 366 de gliomes et 1.494 cas témoins âgés de 30 à 69 ans ont été analysés dans trois régions allemandes. Une exposition «élevée» aux RF/MW-EMF dans le cadre du travail correspondait à une valeur dépassant les limites d'exposition établies pour le grand public et recommandée par la Commission internationale sur la radioprotection non ionisante. Selon les auteurs, une faible augmentation du risque allant de pair avec une augmentation de la durée d'exposition a toutefois été observée pour les gliomes et les méningiomes. Ce qui mériterait des recherches supplémentaires avec des échantillons de population plus importants. 



 (1) Occupational Exposure to Radio Frequency/Microwave Radiation and the Risk of Brain Tumors: Interphone Study Group, Germany. Gabriele Berg et al., American Journal of Epidemiology, juillet 2006




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus