Les produits désodorisants d’intérieur bientôt étiquetés

Le 01 mars 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les bougies parfumées, émettrices de composés toxiques.
Les bougies parfumées, émettrices de composés toxiques.

Les emballages d’encens, bougies et autres brûle-parfum devront désormais comporter une mise en garde, car ils émettent des polluants volatils qui nuisent à la qualité de l’air intérieur. Le projet de décret encadrant cet étiquetage vient d’être mis en consultation publique sur le site du ministère de l’environnement.

 

L’ensemble des produits désodorisants à combustion mis en vente, «y compris dans le cadre de la vente à distance», devront faire l’objet d’un affichage obligatoire sur les précautions à prendre: ventiler la pièce après utilisation et éviter d’inhaler directement la fumée.

 

Des informations qui pourront apparaître sous forme de texte ou de symbole et devront figurer «de manière visible et lisible sur les emballages des désodorisants combustibles ainsi que dans toute publicité relative à ces produits». Cette réglementation avait été annoncée dans le cadre du troisième plan national Santé-Environnement.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus