Les produits de l’éolien

Le 16 avril 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le secteur éolien européen pourrait employer 500.000 salariés en 2020
Le secteur éolien européen pourrait employer 500.000 salariés en 2020

Contrairement à ce que prétendent ses détracteurs, l’énergie éolienne produit de la richesse et crée des emplois. C’est le message porté par le dernier rapport de l’association européenne de l’énergie éolienne (Ewea), publié aujourd’hui 16 avril.

Se basant sur des chiffres collectés par Deloitte, l’Ewea montre, en cette période où l’argent public et les tarifs d’achat sont maigres, que l’activité générée par les turbines, ce n’est pas (seulement) du vent.

En 2010, rappelle le lobby éolien, le secteur a généré un chiffre d’affaires de plus de 32 milliards d’euros. Les entreprises ont exporté pour près de 9 Md€ de produits et de services: trois fois le montant de leurs importations.

Si les tarifs d’achat s’avèrent parfois élevés pour les électriciens (notamment en France, où la CSPE n’a pas été réévaluée depuis plusieurs années), le montant des taxes et contributions diverses payées par l’industrie éolienne ne le sont pas moins: 3,59 Md€ en 2010, soit 50% de mieux qu’en 2007.

Globalement, le secteur employait 238.154 personnes en 2010: un chiffre en progression de 30% en trois ans. Dans le même temps, les pays de l’UE ont vu augmenter de 9,6% le nombre de chômeurs.

Si les efforts sont maintenus par les Etats pour atteindre les objectifs fixés par le paquet Energie-climat, l’éolien pourrait, en 2020, employer plus de 500.000 salariés et générer un chiffre d’affaires de plus de 94 Md€.

http://www.ewea.org/fileadmin/ewea_documents/documents/publications/reports/Green_Growth.pdf



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus