Les produits bio se font une jeunesse

Le 21 février 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Davantage de moins de 25 ans parmi les nouveaux acheteurs
Davantage de moins de 25 ans parmi les nouveaux acheteurs
DR

Si la consommation de produits bio stagne dans l’Hexagone, les moins de 25 ans se démarquent parmi les nouveaux acheteurs, selon le baromètre diffusé ce 21 février par l’Agence bio.

En France, la consommation de produits bio reste stable, avec 71% des Français[1] en achetant au moins une fois par mois et 12% tous les jours. Des variations assez nettes sont observées selon les régions. L’Ile-de-France et la Bretagne (77% de la population) caracolent en tête, devant Auvergne Rhône-Alpes (75%) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (74%). En bas de la liste, on trouve les Hauts-de-France (61%).

Bien-être animal et éthique

Selon ce baromètre, les consommateurs sont de plus en plus jeunes. 27% des 18-24 ans achètent en effet des produits bio depuis moins d’un an. Comme leurs aînés, ils veulent préserver leur santé (69%), l’environnement (60%) et préfèrent la qualité et le goût (48%). Ils se différencient toutefois en étant plus nombreux à choisir le bio au nom du bien-être animal (37% contre 28% en moyenne) et pour des raisons éthiques et sociales (32% versus 25%).

Sans surprise, la grande distribution représente le premier point de vente des produits bio (81% des sondés), loin devant le marché de quartier (31%) et les magasins spécialisés (31%). A noter que les achats sur internet (15%) et en drive (16%) progressent.

Nouvelles habitudes alimentaires

Autre résultat: le choix de la bio provoque plus largement des changements de comportement alimentaire pour 57% des consommateurs. Dans près de deux tiers des cas, ils veillent à réduire leur gaspillage alimentaire. Dans une moindre mesure, ils achètent davantage de produits de saison (58%), de produits frais (55%) et privilégient les circuits courts (52%).

Enfin, en grande majorité, les Français reconnaissent un grand nombre de vertus à l’agriculture biologique: la préservation de l’environnement, de la qualité des sols et des ressources en eau (87%), de la biodiversité (83%), des produits meilleurs pour la santé (83%), des produits sources d’emplois (72%) et au meilleur goût (64%).

Manque de confiance

Deux bémols à ce bilan enthousiaste. Si les Français n’achètent pas plus de bio, c’est en raison du prix jugé trop cher (84%) et des doutes sur le caractère bio (62%). 61% des Français ont d’ailleurs une confiance mitigée sur les informations affichées sur les produits, notamment sur leur origine, leur contrôle et la réglementation du bio. Autant de défis à relever par l’Agence bio, qui va profiter du salon de l’agriculture pour rappeler les bienfaits des produits issus de l’agriculture biologique.

 



[1] Selon une enquête menée du 23 novembre au 7 décembre 2018 auprès de 2.000 personnes

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus