Les probiotiques, promoteurs de croissance et anti-pathogènes

Le 20 novembre 2013 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
De l'intérêt des probiotiques...
De l'intérêt des probiotiques...

Les probiotiques permettent de réduire la présence d’Escherichia coli pathogènes dans l’intestin des porcs, prévenant ainsi l’intoxication alimentaire chez le consommateur, selon une étude allemande publiée dans la revue Applied Environmental Microbiology.

Depuis que l’Union européenne a interdit en 2006 l’usage des antibiotiques comme promoteurs de croissance dans les élevages, les probiotiques y sont de plus en plus utilisés. Or ces produits, constitués de bactéries jugées bénéfiques pour l’animal, auraient eux-mêmes un effet antibactérien au niveau intestinal, se restreignant aux bactéries pathogènes.

C’est ce qui ressort de l’étude menée par l’équipe de Lothar Wieler, de l’université libre de Berlin, sur 24 porcelets en bonne santé: chez les 12 nourris avec un probiotique courant, à base d’Enterococcus faecium, les E. coli présentes sur la muqueuse intestinale portaient beaucoup moins de gènes jugés pathogènes.

 

Effet minimal sur la flore, sans phénomène de résistance

Le probiotique n’avait en revanche pas d’effet sur les E. coli non pathogènes, qui contribuent à l’équilibre de la flore intestinale. Antibiotiques comme probiotiques seraient ainsi des promoteurs de croissance en éliminant les bactéries pathogènes, qui constituent un frein pour l’animal. Mais à la différence des antibiotiques, les probiotiques n’engendrent aucun risque d’antibiorésistance.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus