Les ports chinois au cœur de la pollution atmosphérique

Le 30 octobre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Shanghai, premier port mondial
Shanghai, premier port mondial

Les émissions portuaires sont en grande partie responsables de l’état désastreux de la qualité de l’air en Chine, selon un rapport publié le 28 octobre par l’organisation américaine Natural Resources Defense Council (NRDC).

Particules fines, oxyde d’azote et oxydes de soufre… Echappant quasiment à toute contrainte, les navires et les équipements portuaires chinois contribuent fortement à la pollution atmosphérique, elle-même responsable d’1,2 million de morts prématurées chaque année.

Alors que la Chine accueille 7 des 10 ports[1] les plus actifs au monde, un porte-conteneur émet en une journée, lors de ses manœuvres, autant de pollution que 500.000 nouveaux camions chinois, relève l’étude. Un grand écart dû au type de carburant utilisé: du fioul lourd en mer versus du gazole raffiné sur la route.

Parmi les rares initiatives intéressantes, Hong-Kong a lancé en septembre 2012 un programme volontaire visant à utiliser des carburants dont la teneur en soufre est limitée à 0,5%. Une proposition législative est en cours pour le rendre obligatoire à partir de 2015. Ce qui permettrait de réduire les émissions portuaires de soufre de 14% et celles de particules PM10 de 6% par rapport à 2011. Mais c’est à peu près tout dans l’Empire du milieu. «Les marges de progrès pour améliorer le contrôle des émissions des navires et des ports sont énormes», reconnaît Ding Yan, directeur adjoint du Centre de contrôle des véhicules au ministère chinois de l’environnement. «Notre priorité actuelle est de dresser un inventaire des émissions dans les plus grandes villes portuaires», a-t-il ajouté.

L’Union européenne et les Etats-Unis ont déjà pris des mesures visant à limiter les teneurs en soufre des carburants. Un nouveau chantier pour Pékin.



[1] Shanghai, Shenzhen, Hong Kong, Ningbo-Zhoushan, Qingdao, Guangzhou, et Tianjin

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus