- 

Les pollueurs nous coûtent cher

Le 25 novembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La pollution, tout le monde en parle. Les industriels soulignent que la dépollution coûte cher, surtout en période de crise. Les associatifs et les scientifiques rappellent que la pollution est nuisible à l’environnement et à la santé des populations. Les économistes évaluent les coûts.
 
L’Agence européenne de l’environnement (AEE) s’est livrée à ce dernier exercice. Jeudi 27 novembre, l’agence de Copenhague a publié un rapport sur le coût sanitaire et environnemental de la pollution atmosphérique. Le sujet n’est pas neuf.
 
En 2005, le programme «Air pur pour l’Europe» (Cafe) estimait entre 280 et 794 milliards d’euros le montant annuel de la facture des émissions de CO2, de particules, d’oxydes d’azote, de dioxyde de soufre, métaux lourds, COV, etc.
 
Bonne nouvelle, le montant du devis 2011 est moindre. Dans son rapport Revealing the costs of air pollution from industrial facilities in Europe, l’AEE estime le coût de l’asthme, des baisses de rendement agricole ou des dégradations d’immeubles entre 102 et 169 Md€. En France, la facture oscille tout de même entre 8 et 16 Md€ par an.
 
Autre information intéressante: le nombre de gros émetteurs est très limité. L’AEE a collecté les statistiques des 10.000 plus importantes installations industrielles des 27 pays de l’Union européenne. Sur ce total, 622 sites rejettent 75% de la pollution atmosphérique industrielle.
 
Les pays les plus riches en installations noircissant nos bronches sont l’Allemagne (près de 20% du montant de la facture à elle seule), la Pologne, le Royaume-Uni, la France et l’Italie.
 
Sans surprise, ce sont les centrales thermiques à flamme qui nous coûtent le plus cher. Chaque année, la centrale polonaise de Belchatow rejette ainsi près de 30 millions de tonnes de CO2, 43.000 tonnes d’oxydes d’azote, plus de 50.000 tonnes d’oxydes de soufre, 1.800 tonnes de particules. Le prix annuel à payer pour la collectivité: entre 1,5 et 2,5 Md€!
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus